Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Féminisme islamique: une escroquerie intellectuelle
--> une rhétorique autour du voile empruntant à l’Occident les notions de liberté et de libre-arbitre
« Mais bien sûr qu’il n’y aura pas de femme voilée pour venir dire qu’elle le porte en guise de soumission, commente l’internaute musulmane citée plus haut. Du moins, surtout pas parmi les militantes islamistes. Elles ont même réussi à s’approprier le discours féministe occidental et à l’adapter à leur idéologie. [...] Il s’agit d’une ruse, une escroquerie intellectuelle que les islamistes manient très bien pour détourner le débat sur l’essentiel, à savoir que le voile reste un signe de discrimination et de minorisation des femmes. Elles ont réussi à développer toute une rhétorique autour du voile en empruntant à l’Occident les notions de liberté et de libre-arbitre. Mais laissez-moi vous dire que là où le contexte socio-politique et culturel s’y prête, les femmes voilées sont les suppôts directs de tous les islamistes et autres conservateurs qui s’opposent aux droits fondamentaux des femmes. »

C'est ce qu'on peut lire dans cet article de Sisyphe, témoignage recueilli sur un forum écrit par une internaute musulmane.

Et l'on peut vérifier la véracité de ces affirmations en considérant, par exemple, la stratégie de Fatema Mernissi, où selon elle " En islam, la femme est considérée l'égale de l'homme"; tellement son égale que le modèle est le décalogue "rose" (voir 6ème §) saoudien. Selon elle, les femmes d'Europe auraient quelques "menus avantages", comme le droit de conduire, de voyager, d’être seule dans un hôtel, de choisir le nom de leurs enfants, d’avoir un passeport, de laisser la maison, d’avoir un emploi, d’aller à l’école, d’ouvrir un compte en banque, de se marier sans la permission d'un père d'un frère ou d'un mari. Elle appelle ça des "petits avantages", la Mernissi, tant elle sent le besoin de faire du zèle et d'etre lige à l'islam.

Et les pro-voiles et autres islamo-gauchistes de nous sortir que les turques ont eu le droit de vote avant les françaises. Exact, mais en attendant la plupart des européennes pouvaient conduire et se déplacer librement, seules, se marier et divorcer, et poursuivre des études,
tandis que les turques avec leur droit de vote avaient par ailleurs à peine le droit de respirer. Ou de nous ressortir l'anorexie, comme si le nombre des anorexiques en occident et celui des femmes voilées de par le monde était comparable.

Elles n'ont de cesse de minimiser les droits que nous avons acquis de haute lutte, quand nous ne souhaitons pas autre chose qu'ils deviennent leurs droits à elles aussi. De faire croire, en faisant implicitement levier sur le sentiment de culpabilité coloniale chez nous, que les femmes des pays musulmans auraient conquis une liberté enviable que nous ne saurions pas reconnaitre et apprécier. Comme si la colonisation, comme les guerres, avaient jamais été décidées et déployées par des femmes. Comme si leur voile était le symbole de la liberté.

Les soi-disant féministes musulmanes n'ont de cesse de freiner notre émancipation à toutes pour pouvoir soutenir qu'elles sont le seul facteur d'émancipation féminine dans le monde. En vampirisant le féminisme, pour ainsi dire, elle le vide de son sens. Elles n'essaient pas de faire autre chose que d'aménager maladroitement quelques espaces un peu moins oppressifs pour les femmes, mais chaperonnées et téléguidées par leur maitres qui se sont bien rendu compte que la condition féminine en islam est par trop invivable parce qu'arrièrée, et ce en tachant de réduire nos droits à nous tant la différence est criante avec leur propre manque de droits. Cherchant à s'émanciper contre nous et aux dépends des droits de toutes, avec l'appui des islamo-gauchistes occidentales gagnées par cette gangrène, elles représentent un véritable danger.


Ecrit par Lory, le Mardi 4 Mars 2008, 18:31 dans la rubrique Femmes & Féminisme.

Commentaires :

aicha
06-03-08 à 22:32

lorie tu nous emmerde, nous sommes voilées et nous l'avons choisi, comme certaines femmes ont choisi de ne pas porter de vetement descends; et la liberté de choisir qu en faites vous? ne nous jugez pas, nous avons nos croyances et personne ne nous obligera à enlever notre voile

 
lorycalque
lorycalque
07-03-08 à 01:59

Re:

Si je t'emmerde, ce n'est pas mon problème mais le tien, tu n'es pas obligée de me lire.

Je ne juge pas, je dis ce que je pense à propos de ce que bon me semble et c'est mon droit. Il est licite de critiquer, le voile comme les croyances comme le reste.

Tu (vous) es(etes) libre(s) de porter un voile, du moins dans les lieux où ce n'est pas interdit par la loi. De meme que toute femme est libre non seulement de ne pas le porter, mais de refuser tout commerce, tout échange dans la vie publique avec celles qui le portent. en clair, si tu me croises dans la rue, que tu as oublié ta montre et que tu me demandes l'heure qu'il est, ou bien où se trouve la rue Machin, je suis libre de ne pas te répondre.