Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

La villa du pharaon
--> L'"humour" des grands de ce monde
Le sire Berlusconi est Chevalier et possède le luxueux chateau d'Arcore (prononcer arcoré), d'où son nom de Chevalier d'Arcore que lui ont attribué les gazettes. Le sire d'Arcore est également un des hommes les plus riches du monde, l'homme le plus riche d'Italie, au vingtième rang des grandes fortunes, selon les gazettes spécialisées. C'est dire si l'homme a du pognon. Suffisemment pour s'etre fait construire une villa pharaonique en Sardaigne, sur la très chic costa Smeralda si je ne m'abuse, mais je ne suis pas spécialiste des nouvelles people, et je n'en parlerais pas si un détail qui a secoué de rire toute l'Italie n'avait attiré mon attention, voici deux ans je crois, l'année du bandana si mes souvenirs sont bons.

Donc, le sire Chevalier en question possède une villa hollywoodienne dans une petite commune du nord de la Sardaigne, une propriété parait-il plus vaste que le Vatican, dont la seule demeure doit bien etre aussi vaste que tout le village de quelques milliers d'habitants vivant chichement. Une villa "impériale" avec lagon artificiel et port privé incorporé pour sa flotille personnelle, et en particulier son yatch.

Seul point noir dans ce conte de fée, la station d'épuration. Vétuste, comme pratiquement toutes les stations d'épuration méridionales, et à peine suffisante pour les besoins du village en basse saison, figurez-vous l'été avec les touristes, et donc à fortiori avec un hote aussi encombrant avec la cour de ses invités, hote qui demanda le raccord de ses eaux usées à la station d'épuration communale.

Station d'épuration de toutes façons à l'ordre du jour de la petite commune en question, qui fit faire un devis en bonne et due forme, pour le prix européen règlementaire de 800 000 euros. Le Chevalier se voulut citoyen et traita la question avec le conseil municipal, fifty fifty. Se fut OK.

Malheureusement, soit que les recettes communales furent maigres (il faut dire que le gouvernement Berlusconi avait coupé drastiquement les fonds aux collectivités locales), soit que les édiles pensèrent avec raison qu'un Chevalier sur leur territoire pouvait bien leur faire une aumone, au moment d'approuver le devis, la commune s'aperçut qu'il lui manquait 150 000 euros pour la réalisation du projet.

Le conseil communal fit donc appel au porte-feuille de leur hote illustrissime, et quelle ne fut pas sa surprise quand ce dernier prit fort mal la chose, allèguant qu'un pacte est un pacte et doit etre honoré, et qu'il n'entendait pas revenir dessus, qu'il en faisait une question personnelle de rigueur morale.

Le conseil communal en prit ombrage (les Sardes sont gens ombrageux), et décréta que puisqu'il en était ainsi, la construction de la nouvelle station d'épuration serait remise aux calendes grecques, ce qui signifie que cela peut prendre un certain temps, les calendes étant plus longues qu'ailleurs dans les territoires méridionaux. Il s'ensuivit un bras de fer entre le conseil communal et l'hote illustrissime, de sorte que les travaux ne commencèrent pas.

L'été, qui est chaud sous ces climats, arriva, ce qui ne manqua pas d'inquiéter fortement l'intendance de la villa: on attendait Tony Blair pour un week-end le temps d'une escale et, en ces temps chauds, on devait donner un souper sur la terrasse. Blair, comme on sait est un socialiste qui adore etre invité chez les magnats richissimes; ce qui fait beaucoup jaser les gazettes britanniques.

Le problème crucial de l'intendance fut donc la direction du vent. Les vents sont changeants et la Sardaigne étant une ile, elle y est particulièrement exposée. La domesticité ne savait si servir ce souper en terrasse ou à l'intérieur, tout dépendait de la direction du vent car, pour peu qu'il tourne au dernier moment, on pouvait etre sur de sentir les relents, d'autant plus forts en plein été, de la vétuste station d'épuration.

Le vent fut clément. Tony Blair put passer une agréable soirée. Et pour Berlusconi, le vent ne changea de direction qu'avec les dernières élections.

On ne sait pas si les habitants du village ont finallement pu trouver la somme manquante pour l'amélioriation des infrastructures de la collectivité, mais on sait en revanche que le Chevalier a quelques problèmes avec d'affreux écologistes et autres vilains pacifistes qui, outre à etre rentrés dans les bonnes grace de son épouse, lui reprochent d'avoir malmené le territoire dans un site protégé, mais qu'à cela ne tienne, il s'est parait-il offert une simulation d'éruption volcanique et sismique en guise de feu d'artifice pour le 15 aout dernier.


L'"humour" des grands de ce monde fait toujours frémir.
Ecrit par Lory Calque, le Vendredi 3 Novembre 2006, 16:09 dans la rubrique De l'Italie.